projet du kolatier de Tougweu 2016

Batchingou
0 0
Read Time:6 Minute, 0 Second

Tous pour le développement de Toungweu Sieueuh

MOTIVATIONS DE CE TRAVAIL

Sa Majesté André Flaubert Nana, Chef Supérieur Batchingou en visite officielle aux USA en Septembre 2016, répondant à une invitation à lui adressée par l’Association Batchingou USA dans le cadre de la Batchingou USA World Convention organisée pour le développement de notre beau village, a émis un vœu réitéré, que nous les fils Toungweu de Batchingou,  nous nous réunissons pour soutenir les efforts de développement entrepris par le Comité de Développement du Quartier Toungweu, sous l’organe du Comité de Développement du Groupement Batchingou (CODEGBA), organe du Conseil Supérieur dudit groupement.

Le souhait de notre Chef Supérieur et celui de l’ensemble des patriarches Toungweu et Batchingou ainsi que des populations, serait de créer des infrastructures appropriées pour favoriser un retour des fils Toungweu aux sources afin qu’ils se sentent mieux chez eux et d’entrer en symbiose avec les ancêtres.

En effet, l’histoire nous rappelle qu’avant les années 1960, toutes les concessions partant de Douk1, Ndouk2, Ndepfop, Ngwevili, étaient densément habitéés. Les années 1960, avec l’avènement de l’Independence du Cameroun, connaitra de moments très difficiles par une guerre armée entre les indépendantistes et les forces armées de notre pays. Toungweu étant ici la partie du groupement Batchingou très accidentée et riche en grottes, tranchées et autres lieux favorables à la cachette des indépendantistes.

Notre Patriarche Louis Meilo de regretté mémoire étant l’une de nos brillantes élites à cette époque, va avec le consentement du Chef Supérieur de l’époque et de l’administration, demander, pour mieux  sécuriser l’ensemble des populations de cette partie du groupement de s’installer à Kahallah afin de retrouver les Bangweu et les Toussieu, ainsi que ceux de Bangou. Il a donc fallu se retirer de la Zone Toungweu devenu un front de guerre ouvert et armée, avec non seulement, des combats terrestres mais aussi aériens avec des avions bombardiers. Rappelons-nous aussi que, même ceux de Tousseuh qui vivaient à Tchakou et Nkouelleh devraient en faire autant et de même pour ceux de Khekhep et de Sohee à Mbangweu.

A la fin de cette guerre, une poche de résistants indépendantistes va continuer à semer la panique à Toungweu jusqu’en 1975 lorsque le dernier chef Indépendantiste Tameh Nzankoua de Toungweu et un autre de Batcha seront capturés et la paix proclamée. Le Chef Supérieur Sa Majesté Kepgang Mathieu de l’époque demandera à tous les habitants de regagner leurs concessions d’entant en regagnant lui-même avec sa famille, la Chefferie actuelle, qui pour la même raison, était abandonnée pour celle de Kahallah.

Conséquence: Il est donc resté des images tristes, chagrineuses, pénibles et des souvenirs parfois horribles dans les mémoires de nos pères qui ont trainé les pas pour effectuer le retour aux sources.

Pour ceux aujourd’hui qui voudront bien regagner permanemment les concessions vrais lieux où vivaient nos ancêtres et où continuent de sillonner leurs esprits, souhaitent qu’il y ait un minimum d’infrastructures de santé et d’éducation dans la zone qui est éloignée de Kahallah de 7 km.

Pour résoudre ces problèmes, le Sous-Comité CODEGBA Toungweu devenu Comité de Développement de Toungweu a pris la résolution de commencer chronologiquement par:

  • La construction d’un Foyer Culturel Toungweu (travaux actuellement en cours avec un taux de réalisation de 16%. Ce cadre de 10 chambres permettra aux fils et filles Tougweu de se loger en suivant les travaux de construction de leur propre maison dans les lieux. Aussi, ce foyer/ hôtel sera un cadre a fonctionnement permanent et abritera nos réunions. il disposera aussi d’une boutique et d’un dancing.
  • La création d’un Centre de Santé Communautaire: Ce Centre va s’ouvrir en empruntant un cadre dans la maison d’un Patriarche du coin et le matériel médical sera fourni par des élites qui sont déjà prêt à remettre leurs dons. Puis plus tard, ce centre de santé deviendra une structure administrative.
  • La construction d’une école primaire. Nous sommes déjà en pourparlers avec l’Eglise Evangélique du Cameroun pour la reconstruction des salles de classes sur leur terrain à Toungweu. En attendant, nous  démarrerons  l’enseignement comme avec le Centre de Santé Communautaire.
  • Un poste de gendarmerie ou de police sera demandé pour la sécurisation de la zone entière.

Au fur et à mesure que les activités programmées s’achèveront d’ici 24 mois, les réflexions se poursuivent par rapport à d’autres activités connexes (routes, place de marché, sécurisation des cours d’eau, stop aux feux de brousse, le plant des arbres et surtout fruitiers…).

Ceci dit, nous proposons au Comité de Développement de Toungweu d’organiser un Festival baptisé “Festi  Toungweu de Batchingou” dans 24 mois.

LA DINAMIQUE

Nous félicitons les efforts déjà entrepris par nos frères et sœurs à travers les Réunions et Associations Toungweu du pays afin de lancer les travaux de construction du Foyer.

Nous disons aussi merci à Sa Majesté notre Chef Supérieur qui n’a jamais cessé de nous encourager dans ce sens et qui nous porte réellement en Cœur.

Pour objectivement soutenir cet élan, nous nous sommes souvenus que dans tous les pays actuellement, la force financière est dépendante de leurs Elites de la Diaspora et avons donc souhaité que tous les ressortissants de Toungweu vivant à l’extérieur du Cameroun, soutiennent le processus en  se mettant ensemble pour accompagner ce mouvement.

A cet effet, nous avons mis sur pied une Association des Filles et Fils Toungweu dans la Diaspora, plus précisément ceux vivant dans tous les pays du monde entier excepté le Cameroun. Cette Association  est appelée  “Diaspora Toungweu de Batchingou”.  Cette restriction étant basée sur le fait de donner aux ressortissants locaux et plus clairement nationaux et sans détour majoritaires de poursuivre les efforts  déjà entrepris.

Par ailleurs, ayant mené une analyse statistique à cet effet, l’agréable constat dénote une forte présence en pays étrangers d’Afrique, d’Asie, d’Europe et évidement d’Amérique. Il en ressort que ce groupe appelé Elites Extérieures et qui s’estime à environ 120 personnes actives, serait très motivé et se trouve  bien prêt à soutenir les travaux du Comité de Développement de Toungweu pour que vive un Batchingou paisible.

Un site web est en création pour animer les activités du Comité de Développement de Toungweu.

Un forum appelé “Diapo. Toungweu Batchingou” est ouvert à cet effet.

Les étapes d’exécution 

  • Inscription des membres auprès de sngounou@yahoo.fr et pour recevoir le document d’information.
  • Lancement du Forum à Le forum qui va servir de base d’échanges communicationnels entre les membres régulièrement inscrits.

Exemple d’inscription des membres:

 

  1. Titre traditionnel (facultative), Nom et prénom: Fieuh Kouak Nzotoh Ngounou Samuel
  2. Ville et pays de résidence: USA, Washington DC
  3. Telephone: 001 301 385 1287
  4. E-Mail: sngounou@yahoo.fr
  5. Parcours dans les activités du village (facultative): Président AEB Bafoussam 1984-1985; AEEB NATIONAL, Président des réunions Batchingou de Dschang (1987-1990), Bertoua 1997-1999); Membre des réunions Toungweu et des Elites Batchingou de Yaoundé (2006- 2011); Vice-président National du Comité de Développent du Groupement Batchingou CODEGBA (2010-2012), actuellement membre de l’Association Batchingou USA.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

About Post Author

Batchingou

Mewaou info est le site d'information du groupement Batchingou A l'ouest de Cameroun, en Afrique centrale ce groupement est sous la responsabilité du chef Supérieur Nana Andrée Flaubert Sous lui d'autres chef supérieurs de troisièmes degrés
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 − 11 =


Next Post

Fin d’année 2016 aux Batchingou

Peuple Batchingou   Chères Filles et Chers Fils   Nous venons de traverser une Année exceptionnelle dans l’histoire de Batchingou. Il est vrai que cet épisode a commencé depuis 2014, après le FECUGA.   Pourtant,  les mobilisations des Elites et du peuple Batchingou pour les actions et particulièrement pour les […]

ABONNEZ VOUS ICI

GRATUITEMENT